Les nouvelles tendances du tourisme d'affaires

Ou comment la pandémie Covid-19 a durablement modifié les modes de « consommation » du tourisme d’affaires et de l’événementiel professionnel.

Cannes est bien sûr connue pour son Festival du Film, sa Croisette et ses hôtels de luxe. Mais notre village mondial est aussi la deuxième ville de tourisme d'affaires en France, notamment avec un Palais des Festivals et des Congrès aux prestations et équipements de pointe.

                                                                 Palais des Festivals Cannes

Alors quand la pandémie Covid-19 a frappé le monde en 2020, ce sont des pans entiers de l’écosystème des événements professionnels qui se sont effondrés non seulement au plan local, mais aussi internationalement. Et une fois passée la sidération de ce cataclysme économique et sanitaire, il a fallu réfléchir pour se réinventer. Petit tour d’horizon des nouvelles tendances qui s’installent dans l’univers des salons professionnels.

Pas de Lions, de MIPIM, de MIPCOM, de Festival de la Plaisance , encore moins de FIF ni de MIDEM…, reports puis annulations en cascade : Il a d’abord fallu répondre dans l’urgence : les organisateurs de congrès et salons se sont vite orientés sur du 100 % digital avec création de plateaux télé pour diffusion en streaming, web conférence ou multiplexe.

Mais pallier par la technologie à l’absence durable d’événements a très vite eu des limites et avec l’approche d’une sortie progressive de crise sanitaire, la part digitale des événements tend à se pérenniser pour offrir une approche « phygitale », également appelée hybridation des événements professionnels.

C’est ainsi que se sont développées de nouvelles combinaisons – mi-présentiel mi-distanciel en l’occurrence – nouveau canevas aux rencontres professionnelles pour quelque temps. Exemple tout récent à Cannes puisque le MIPIM (Marché International des Professionnels de l’Immobilier) 2021 qui devait se tenir localement en Juin sur 4 jours se déroulera finalement dans un format hybride.

Cette tendance de fond se lit aussi dans le monde de l’hôtellerie puisque la majorité des grands groupes hôteliers mondiaux, déjà équipés de solutions de visio conférence dans leurs milliers de salles de réunions aujourd’hui désertées, ont tous lancé leurs programmes « hybrid meetings ». Ces solutions combinent une excellente connectivité (technologie Microsoft Teams, Zoom ou Weframe, etc.) pour les réunions à distance, et un parfait respect des protocoles sanitaires d’hygiène et de sécurité pour les participants en présentiel. Le meilleur des 2 mondes !!

Un des grands enjeux des événements pour partie ou 100 % digitaux reste, et nous l’avons tous expérimenté depuis le premier confinement, de garder l’attention des participants malgré la distance. Et là, de nouveaux partenariats ont vu le jour par exemple en scénarisant certaines salles mythiques d’un célèbre groupe de casinos, aujourd’hui fermées, pour diffuser des événements digitaux impactants avec de gros moyens techniques (caméras, éclairage, régie…)

Puisqu’il faut maintenant parler du monde d’après, les entreprises n’envisageront d’envoyer leurs délégués à nouveau sur la Croisette que si elles ne leur font prendre aucun risque, elles s’intéressent donc aux certifications obtenues par les centres de convention et congrès.

A Cannes, Notre Palais des Festivals célèbre pour ses fameuses marches, ses robes à paillettes et autres coups de gueule de tel réalisateur ou Président du jury, est le premier centre de congrès de France à obtenir l’accréditation GBAC STAR™ Facility, référence internationale en matière de sécurité sanitaire, qui atteste de la mise en œuvre des protocoles les plus stricts en matière de nettoyage et d’hygiène au sein de l’établissement

Ce sont tous les espaces qui ont été audités : bureaux, Offices de Tourisme et boutique, quais de livraison, terrasses, espaces d’expositions, réceptions et conférences.

                                                                  Mairie de Cannes - Covid19

« Il faut concilier économie et fiabilité sanitaire pour relancer l’activité au plus vite et de façon durable. Le savoir-faire du Palais des Festivals et des Congrès est reconnu pour le professionnalisme de ses équipes depuis de longues décennies à travers le monde entier. A ses côtés, la Mairie de Cannes met tout en œuvre depuis le début de l’épidémie pour protéger les publics et sécuriser l’activité économique.  Nous sommes prêts à accueillir le monde comme nous avons toujours su le faire, et cela en toute sécurité sanitaire. »

David Lisnard, Maire de Cannes

Le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes a également obtenu le « Label Ecovid», délivré par SOCOTEC, qui atteste de la bonne prise en compte des mesures visant à limiter l’impact environnemental vis à- vis du risque de contamination et de dispersion du virus COVID-19.

Autre tendance de fond du rebond : s’engager pour le développement durable avec une gestion maîtrisée des déchets ou la réduction du CO2 ; renforcer la responsabilité sociétale des acteurs du monde de l’événementiel et bien sûr renforcer le positionnement éco-citoyen des acteurs du tourisme d’affaires.

Hybridation, certifications, qualité accrue des prestations de service, digitalisation ou encore développement durable…, sont autant de tendances qui permettront à la destination Cannes de renforcer son attractivité touristique et sa visibilité mondiale pour conserver son avance dans ce marché ultra concurrentiel.