Olam Properties - On pense déjà à la reprise...

L'annulation de tous les grands festivals 

Nous avons appris récemment de l’annulation du Lions, initialement prévu en Juin 2020 puis d’abord reporté en Octobre avant d’être finalement annulé. (https://www.canneslions.com/about/news/cannes-lions-2020-cancelled)

Cette décision reflète les défis sans précédent auquel le monde est confronté, au niveau sociétal, sanitaire et économique.

Après le MIPIM, le MIPTV, le Cannes Séries, le MIDEM, c’est donc maintenant le 5ème événement professionnel majeur (et le 3ème en termes de retombées économiques) qui ne se tiendra PAS à Cannes en 2020 ; seul le Festival du Film fait pour l’instant encore de la résistance, pour des raisons détaillées ici : https://www.festival-cannes.com/fr/infos-communiques/info/articles/vos-questions-a-propos-dun-eventuel-report-de-la-73e-edition#

Le FIF a été repoussé, il ne se tiendra pas en Mai, mais sans que l’on sache encore si il aura lieu en 2020 ni quand.

La saison 2020 des congrès et salons 

est réduite à néant jusqu’à l’automne (on parle d’un impact lourd sur l’univers du tourisme jusqu’à fin 2020 avec un retour aux chiffres 2019 pas avant 2022). Déjà la question se pose de la stratégie que nous allons devoir déployer en sortie de confinement pour faire repartir l’activité de locations saisonnières, au moins avec les vacanciers et les estivants qui décideraient de choisir la Côte d’Azur pour leurs vacances.

Nous travaillons actuellement en « tâche de fond », les locations étant en chute libre, pour préparer cette reprise. Nous nous appuyons notamment sur nos différents partenaires :

Et nous sommes arrivés à la conclusion que nous nous devons par-dessus tout d’adapter le dernier maillon de la chaîne (en réalité le premier) : notre offre de logements, pour réagir face à cette crise sans précédent et nous préparer avec vous, propriétaire qui nous faites confiance, pour mieux rebondir lorsque le dé-confinement aura lieu.

Parmi les tendances actuelles du marché, 

car oui, il y a encore un tout petit volume de réservations ces derniers jours, notre partenaire Pricelabs a constaté que, au niveau mondial :

Les nouvelles réservations sont en baisse de 80% : avec le confinement total ou quasi-total en France, aucune réservation n’est enregistrée (ce que nous a d’ailleurs confirmé Expedia) à Cannes depuis les 2 dernières semaines et l’évolution de la pandémie ;

Le lead time (la fenêtre de réservation) : a cause de l’incertitude avec le Covid 19 pendant les prochaines semaines, très peu de réservations se font pour des dates lointaines. La demande se situe plutôt pour des voyages à moins de 7 jours, quand le déplacement est possible ;

La durée de séjour est en très nette augmentation : globalement, on constate une augmentation de 75% des séjours d’une durée supérieure à 2 semaines.

Certains analyses indiquent aussi que le prix seul n’aura pas d’impact sur la reprise du volume de locations.

Forts de ces enseignements, et de nos échanges avec d’autres agences qui, comme nous, font partie d’un syndicat de loueurs professionnels meublés, quelle stratégies post-coronavirus mettre en place ?

Les outils informatiques dont nous disposons nous permettent d’agir sur l’un et/ou l’autre de ces paramètres (durée, remises, politique d’annulation, restrictions…), mais rien ne se fera sans votre accord car votre réussite, c’est aussi notre réussite.

Nous attendons impatiemment vos commentaires et retours.

« Ça va être difficile, mais difficile ne veut pas dire impossible »

D’ici là, prenez soin de vous

Michaël